magie esoterisme voyance

Magie, esoterisme, voyance, paranormal, parlons ici de tous ces domaines.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La mandragore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chatgris



Messages : 59

MessageSujet: La mandragore   Jeu 22 Jan - 14:38

La Mandragore Officinale est devenue, au fil des années, tellement mystérieuse dans le folklore, qu’elle a été par la suite considérée non seulement comme la plus puissante mais également comme la plus dangereuse de toutes les herbes magiques. Elle représente tout ce qui est mystérieux et attirant dans le monde étrange des plantes.

Les espèces de Mandragore qui contiennent des alcaloïdes scopolamine et hyoscyamine, étaient à l’origine indigène et se trouvaient également autour de la méditerranée orientale. Elle est toujours très commune dans les terres en friche non cultivées ainsi que dans les endroits rocheux et inhabités.

Les Perses et les Égyptiens de l’antiquité connaissaient les propriétés curatives des baies jaunes et rouges-dorées, tout comme celles des racines. Ils ont certainement employé les deux parties de la plante comme aphrodisiaques. Des morceaux de racine de mandragore, ainsi que d’autres objets façonnés, ont été trouvés dans les chambres d’enterrement royales des pyramides. La mandragore est évoquée, parmi d’autres plantes médicinales, dans le célèbre Papyrus d’Ebbers datant de 1700-1600 av JC. La mandragore est également évoquée dans l’ancien testament de la bible.

Dans la genèse XXX, 14-16, Rachel en troquait à Leah, à tel point qu’elle devint fertile avec leur aide, et dans le Cantique des Cantiques VII, 11-13, la jeune et belle Shulamite invite son bien-aimé à se promener avec elle dans le pays où elle lui donnera son amour. Le pays où les mandragores exhalent leur parfum (évidemment, en espérant ainsi que les mandragores rendront son amant ardent pendant l’acte d’amour.)

On peut mentionner, en tant que curiosité, qu’un écrivain anglais, Hugh J. Schofield, a une théorie sur le fait qu’il y a une référence cachée de la Mandragore dans l’histoire de Jésus cloué sur la croix. Quand on a donné à Jésus l’éponge de vinaigre pour le boire, tandis qu’il était sur la croix, elle était également pleine du jus de mandragore, qu’elle dû produire en lui un état ressemblant à la mort afin qu’il puisse être décroché plus rapidement de sa croix, et ensuite, à l’aide des docteurs, être rendu à la vie. Le plan échoua quand un des soldats coinça inopinément une lance dans sa côte. Faites de ceci ce que vous voulez…

Il y a diverses manières de cultiver cette plante mystérieuse. Le docteur grec Theophrastus (370-328 av JC) dit qu’il faut tout d’abord dessiner 3 cercles autour de la plante avec un couteau, en se tournant vers l’ouest. Il faut couper la racine en commençant par le haut, puis continuer au fur et à mesure, mais avant de couper le dernier morceau, il faut danser autour de la plante, en récitant autant que l’on peut, ce dont on se souvient des mystères de l’amour

On dit que Pythagore, né environ en 582 av JC, appela la mandragore : une plante anthropomorphe, une herbe ressemblant à un être humain. Et avec peu d’effort il est tout à fait facile d’imaginer que la racine de la plante pourrait être un peu humaine.

C’est avec l’Empire Romain que les dangers de la mandragore se sont répandus. Le contact direct avec la plante était dangereux et c’est pourquoi ils ont voulu les extraire du sol en les attachant à un chien. Lorsque le chien s’éloigne, la plante sort et le chien meurt. Alors, le propriétaire du chien peut sans risque disposer de la plante.

Ailleurs, on affirme que le chien ne doit pas mourir. Mais s’il entre dans le premier des cercles précédemment mentionnés son destin sera scellé. Cependant, plus tard on entendra dire que la plante pousse un cri perçant une fois tirée de la terre et que qui celui l’entend meurt de terreur.

Josephus Flavius, historien juif et diplomate, mort en 95 av JC, relate que dans une vallée près de la mer morte, la plante merveilleuse est cultivée et que la nuit, elle émet une lumière rougeoyante. Il est difficile de la déterrer, parce que la plante disparaît quand elle entend que quelqu’un l’approche. Mais si on réussit à verser du sang menstruel sur elle, elle se montrera toujours.

Le rapport de Josephus sur la lumière qui émane de la plante dans l’obscurité n’est pas sans fondement. Dans certaines conditions, il peut se produire, que la combinaison des particules chimiques de la rosée sur la surface des baies produise une lueur de faible intensité. On peut observer un phénomène semblable les chaudes nuits d’été du Nord où les baies se développent.

Quelques générations plus tard, Aelian présente de nouveaux détails : le jour, la mandragore n’est pas visible car elle se cache parmi d’autres plantes, toutefois, la nuit, elle brille comme pour tenir le premier rôle dans l’obscurité. Ainsi celui qui peut marquer la tâche lumineuse à l’endroit où elle se développe, pourra le jour suivant être certain de retrouver la plante.

Une innovation radicale dans la croyance populaire a était que la Mandragore, maintenant connue sous le nom de « l’homme du gibet » et « poupée-dragon », peut seulement pousser au pied d’une potence. Elle peut seulement grandir où l’urine ou le sperme d’un homme pendu a mouillé la terre. Mais pas n’importe quels vieux fluides corporels – ils doivent être ceux d’un criminel pendu qui a acquis sa nature de voleur dans l’utérus de sa mère !

Ce n’est pas une partie de plaisir de se rendre à la colline où se trouve la potence pour déterrer la racine de Mandragore. Car s’y est logé, les restes moisis des escrocs qui avaient été pendues sur la potence. La plupart des personnes préféreraient l’acheter. Une nouvelle racine de mandragore coûte chère lorsqu’on connaît les origines et qualités attribuées à celle-ci.

Elle a rendu son propriétaire invulnérable dans la bataille et à garantie l’utilisation des armes d’une précision mortelle. Elle a guéri toutes les maladies et était particulièrement efficace contre celles ramenées à la maison du champ de bataille de l’Amour. Elle a aidé à découvrir le trésor caché, devenu estimé par ses camarades et chanceux en amour, parce qu’aucune femme ne pourrait résister au pouvoir irrésistible de la Mandragore !

La mandragore nouvellement acquise devrait être baignée dans du vin, enveloppée dans de la soie blanche et rouge puis couverte d’un manteau noir. Chaque jour de la semaine, elle devrait être baignée et alimentée, mais il y a désaccord quant à ce qu’elle devrait « manger ». L’opinion la plus populaire pensait qu’elle devrait obtenir le pain de communion qu’on s’était abstenu de manger à l’église. Les autres pensaient que ce devait être une partie de salive du jeûne. Cette hypothèse est la plus appréciée. Le savant insiste sur le fait qu’elle devrait être alimentée sur « la terre rouge du paradis ». Cette dernière idée semble à peine être conforme aux alchimistes médiévaux qui ont convoité la mandragore avec détermination parce qu’elle contint une partie de ce genre unique de terre qui était nécessaire comme catalyseur dans la production de la pierre des philosophes.

Lorsque que la croyance sur la Mandragore était à son apogée, au 16ème et 17èmes siècles, des doutes ont commencé à être exprimés. John Gerard (1547-1607) dont herbal a été édité en 1597, dit au sujet de la Mandragore : « Tous ces rêves et ces contes de bonne femme, que vous voudriez dorénavant mettre en pratique hors de vos livres et mémoire, sachez que toutes ou du moins une partie de ces histoires sont fausses et contradictoires. Car moi-même et mes domestiques avons aussi déterré, planté et replanté plusieurs fois des mandragores et jamais, les uns comme les autres, avons aperçus la forme de l’homme ou de la femme, mais parfois une racine droite, parfois deux et souvent six ou sept branches venant de la racine principale, pendant que le répertoire de la Nature l’offre à d’autres plantes. Mais les oisifs bourdons, qui n’ont rien à faire d’autre que manger et boire, accordent une partie de leur temps en découpant les racines, donnant ainsi les formes d’hommes et de femmes : Cette pratique de falsification a confirmé les erreurs fait par des personnes naïves qui les ont prises pour des mandragores véritables. »

Cependant, la croyance dans le Nord au sujet de la Mandragore a été fortement confirmée au 18ème siècle, quand l’ironique Holberg dans « Witchcraft or false alarm » (Sorcellerie ou fausse alerte) laisse Apelone déclarer cela « quand un magicien engendre un fils, il sera une poupée-dragon (mandragore) qui apportera l’argent à sa mère. »

Ce n’est qu’aux débuts de l’éducation obligatoire que la croyance en la légende de la mandragore a disparue et dans certains endroits, elle subsiste encore. Il y a à peine quelques années, une émission de la télévision danoise montrait un vieil homme du Juteland du sud qui affirmait corps et âme que l’un de ses voisins pratiquait la sorcellerie maléfique, et qu’il en avait été jusqu’à lui jeter sa mandragore sur lui et ceux qu’il n’aimait pas.

En Europe centrale et méridionale le fruit et les racines ont été employés comme ingrédients aphrodisiaques et onguents de vol. Il est incertain que les sorcières du sud aient compris que la poupée-dragon de la colline du gibet et la belle petite herbe soient identiques.

La Mandragore prospère seulement cultivée dans un sol légèrement sablonneux. Les graines sont semées peu de temps après que les baies mûrissent. Les herbes sont soigneusement transplantées en fin d’été, sur une parcelle de terrain abritée, ensoleillée et bien asséchée, qui est légèrement couverte de brindilles des sapins en automne.

En ce qui concerne la poupée-dragon, elle survit uniquement dans le personnage de fiction Mandrake, de la bande dessinée créer par Lee Falk, journaliste américain. La Mandragore de Falk est un puissant magicien, beau blond mais naïf qui, depuis 1934 a été engagé à Narda. Le rapport a été stérile jusqu’ici…
Revenir en haut Aller en bas
 
La mandragore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La racine de mandragore??
» Légende de la mandragore
» La Mandragore
» Mandragore
» La Mandragore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
magie esoterisme voyance :: Magie blanche :: Les plantes magiques-
Sauter vers: